Le Blog / Conseils pratiques, Trucs & Astuces

Amitié : 7 signes qu’un ami est un faux-ami

Il est très facile de se dire ami. Surtout à une époque où même la personne la plus esseulée du monde peut s’en inventer des palanquées en virtuel. Mais comment reconnaître un faux ami d’un vrai ? Voici 7 signes énumérés ci-dessous : 

1 - Il prend beaucoup, et donne peu

Vous l’avez invité (chez vous et ailleurs). Vous lui avez présenté des gens qui pourraient l’intéresser et dont il s’est fait ami. Mais lui, de son côté, ne vous a jamais présenté à personne, et quand il a organisé quelque chose, c’était sans vous (vous l’avez appris a posteriori, généralement sur Facebook ou sur son statut Whatsapp)...

Voilà, inutile d’aller beaucoup plus loin, vous êtes fixé : c’est d’ores et déjà une relation déséquilibrée.

2 - Un faux ami n’appelle jamais de façon totalement désintéressée

Je ne compte plus les gens qui ne m’appellent que dès lors qu’ils ont besoin de quelque chose (non, pas de l’argent, ça serait trop gros ; généralement c’est un avis, ou de l’aide) ou – plus subtil – qu’ils veulent faire part d’une réussite quelconque en vous envoyant leur succès à la figure. Un appel où l’on ne demande rien sinon comment va la personne à qui il est destiné, ça c’est un appel.

Pour les autres, un email suffirait amplement.

3 - Vous apprenez toujours les bonnes nouvelles des faux amis, mais 1 mois après

Quand survient une bonne nouvelle, le premier réflexe de n’importe qui est d’appeler son premier cercle. Si vous ne l’apprenez qu’un mois après, alors vous savez que vous n’en faites pas partie. Cruelle leçon que celle-ci, mais la logique fait partie de ces choses contre lesquelles il ne sert à rien de s’énerver.

4 - Il ne s’inquiète jamais vraiment pour vous

Les gens qui dédramatisent toujours tout ce qui vous arrive le font parce qu’il ne vous aiment pas vraiment. Un faux-ami aime vous dire : « Oh toi, je ne m’inquiète pas pour toi » en pensant vous flatter. Mais, quand on aime – ne serait-ce qu’un peu – on commence par s’inquiéter avant de rassurer.

Souvenez-vous votre maman.

5 - Un faux ami disparaît dès lors qu’il n’est plus célibataire

A peine une femme s’installe quelques semaines dans sa vie que, de nouvelles, vous n’avez plus aucune. 

 6 - En votre présence, il est quelqu’un d’autre

Il s’intéresse aux mêmes choses que vous, mais en votre présence, et en votre présence uniquement. Car avec d’autres, il devient un autre. Parmi les plus vicieux, ceux-là.

7 - Un faux ami vous invite toujours à la dernière minute

Vous ne l’aviez pas remarqué au début. Vous venez peut-être même de ne le remarquer qu’à l’instant, en lisant le point n°7. Mais les plans avec lui/elle ne se font toujours qu’en dernière minute. Les rendez-vous n’ont pas de lieu fixe, ni d’horaire. Rien n’est prévu, inscrit « en dur » longtemps à l’avance, ça, c’est pour les autres :  collègues, clients, vrais amis…  Mais vous, il compte sur votre éventuelle disponibilité de dernière minute. Car, si vous n’êtes pas libre, ce n’est pas grave. Car c’est un faux-ami.

De l’importance de se trier les amis qui en valent la peine

Être séduisant ne signifie pas être sympa avec tout le monde et laisser n’importe qui entrer dans sa vie. C’est le contraire en fait. Vous serez d’autant plus séduisant que vous serez bien dans votre peau, grâce à des amis qui vous tirent vers le haut.

Choisir les gens qui nous entourent, c’est choisir la vie qu’on a envie de mener et la direction dans laquelle on pointe. Et si vous vous laissez distraire par les faux-amis, quand allez vous voir les autres ?

Le secret? Rester focalisé sur les gens qui en valent vraiment la peine, et évacuer les autres. Ça n’a rien à voir avec le fait d’être fermé aux rencontres, au contraire, mais il ne faut pas négliger les belles relations sous prétexte de rencontrer du monde.

Les amis, c’est comme le vin: un grand cru va se bonifier avec le temps, une piquette deviendra du vinaigre et finira par vous rendre malade. Et il vaut mieux avoir peu de grands crus dans sa cave que plein de piquette…

Si vous pensez que vous avez des faux-amis dans votre entourage, faites comme moi et partagez l’article sur votre mur Facebook. Ils comprendront le message.

 

Source : Hommes d'Influence