Biographie

Né en 1988 à Lomé au TOGO, l’auteur-compositeur, chanteur et guitariste,  Yao Boris KETOGLO aka Boris Ket, est un adepte de mélodies. Dès son jeune âge, il passa quelques années dans la chorale de son lycée (Notre Dame des Apôtres de Lomé) en tant que choriste puis en tant que soliste où il développa son  amour pour la musique et pour la scène.

En 2002, , il participa à un concours de chants organisé par « Plan Togo » dans le cadre de la protection des enfants contre la guerre en composant un morceau intitulé « Protégeons la terre pour les enfants » ; concours qu’il remporta.

En Août 2007, il se rendit à Dakar (SENEGAL) pour continuer ses études universitaires. En dépit du défi de vivre sa passion de faire la musique et de continuer ses études; il a obtenu ses diplômes en TELECOMUNICATIONS RESEAUX ainsi qu’en INFORMATIQUE.

Après avoir participé au Festival Mondial des Arts Nègres (FESMAN) à Dakar en décembre 2010, aux côtés du grand et vieux groupe sénégalais XALAM 2 en tant que choriste et assuré quelques premières parties en tant qu’artiste sur des scènes musicales sénégalaises et des artistes tels Olivier Cheuwa et Annie Flore Batchiellilys, Boris Ket se révèle enfin au public togolais avec la sortie de son premier opus intitulé « Serments » en février 2012 ; un son plein de sonorités africaines afro zouk, qui relate un dialogue entre deux jeunes mariés qui se promettent amour, tendresse, bonheur et fidélité pour le restant de leur vie.

A ce style, Boris Ket injecte divers genres musicaux : R&B, afro-pop, afro-dance, afro-beat, makossa, ndombolo, high life et bien d’autres, le tout chanté d’une voix de ténor en français et en mina, sa langue maternelle, délivrant une sorte de métissage musical, fruit de sa passion pour cet art.

En décembre 2012, le son « Serments » permet à l’artiste de remporter le trophée de l’ARTISTE REVELATION de l’année au TOGO. Après Serments, Boris Ket offre à ses fans un deuxième single intitulé « Fatimata » sur une reprise de Sam Mangwana. Enchaînant avec « Ton Maillot Sera Mouillé », qui malheureusement n'a pas trop fait l'unanimité chez ses fans, Boris Ket a su relever le défi en partant à la reconquête des cœurs de tous ses fans en sortant en 2015 « Gne Magbawo Keo ((Pardon)) »  qui est un beau message de pardon d’un homme à sa dulcinée.

2017 fût l'année de la confirmation et de l'éclosion de la carrière de l'artiste sur l'international en enchaînant une promotion en Côte d'Ivoire et une tournée Européenne, suite à la sortie de son nouveau opus intitulé « Sois ma Femme »  qui relate une cérémonie de demande en mariage (dote) à L'Africaine. 

Une nouvelle œuvre enregistrée dans la grande maison de production « Anna Beat » à Paris promet de faire tâche d'huile et ainsi de faire parler de l’artiste Boris Ket très prochainement dans les capitales et villes africaines....